Remise des ponts, forages d’eau et un tronçon routier de 45 km aux habitants du Kwango et du Kwilu

Le Fonds de promotion de l’industrie (FPI) a remis définitivement aux populations des provinces du Kwango et du Kwilu, des ouvrages d’utilité publique. Il s’agit de 14 forages et mini-réseaux de distribution d’eau, de 7 ponts et de la réhabilitation du tronçon routier, sur la nationale Bif.RN1 au PK 316-Kolokoso d’une distance de 45 km dans le secteur de Kolokoso, province du Kwango.

En assurant le financement des ouvrages d’utilité publique dans les provinces du Kwilu et du Kwango, le FPI contribue à matérialiser le programme prioritaire du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, sur la lutte contre la pauvreté.

L’axe routier de 45 km de longueur sur 6m de largeur a été réhabilité par le Groupe d’amis constructeurs et environnementalistes (GRACE). Ce tronçon est resté longtemps dans un état de délabrement très avancé.

C’est par la méthode à haute intensité de la main d’œuvre (HIMO) qu’il est réhabilité. Il va ainsi faciliter les échanges commerciaux entre les riverains. Etaient présents lors de l’ouverture de ce tronçon aux usagers, l’administrateur du territoire de Kenge et le conseiller du gouverneur de la province en charge des infrastructures.

« Avant les travaux de réhabilitation, les véhicules faisaient deux jours de route entre PK 316 et Kolokoso pour une distance de 45 km. Il est difficile d’envisager le développement sans les voies d’évacuation des produits agricoles. La réhabilitation de ce tronçon routier va désormais permettre non seulement d’améliorer la circulation des personnes et des produits agricoles entre les villages et les centres de consommation, mais aussi de contribuer à la bonne gestion du temps, à l’améliorer de la santé de la population locale ; à l’amélioration du rendement agricole et échanges commerciaux attendus tant au niveau de la population locale qu’aux populations voisines ; à l’amélioration du taux des déplacements des populations vivant dans cette contrée », a expliqué l’administrateur du territoire.

Dans le Kwango toujours, un autre financement du FPI a été accordé à l’ONGD BECC pour la construction des ponts dans les secteurs de Pelende-Nord/Kobo et de Kolokoso.

Au total cinq ponts et deux dalots construits ont été remis définitivement aux autorités coutumières.

Ces ouvrages d’art d’une capacité de 32 tonnes chacun vont permettre de relier le secteur de Kolokoso à la ville de Bandundu en passant par le Territoire de Bagata/Kwilu.

A son tour, le conseiller du gouverneur de Kwango chargé des infrastructures, Zéphyrin Mbangala qui a inauguré le pont jeté sur la rivière Lwanyi, a remercié le FPI pour avoir pensé à cette partie du pays et a émis le vœu de voir d’autres routes de dessertes agricoles réhabilitées. Car dit-il, un pont sans route est un gâchis.

De l’autre côté, l’ONDG Association pour la conservation de la nature, le développement et l’encadrement des jeunes désœuvrés (ACODEJ) a bénéficié du financement du FPI pour construire les forages des puits d’eau et des mini-réseaux de distribution d’eau potable dans les villes de Kenge et de Kikwit.

A Kikwit par exemple, les cinq forages construits sont localisables dans les quartiers : Ndunga, Kikwit 4, Suka Ntima, Kanzombi et le 5e forage est installé au village de Kipatakatika dans l’enceinte de l’hôpital CBCO situé dans le territoire de Masimanimba. Chaque forage est doté des trois bornes fontaines avec deux robinets installés chacune à une distance de 750m à partir du lieu où est situé le forage.

« Le choix de notre contrée par le FPI n’était pas hasardeux, en réalité la ville de Kikwit a un très sérieux problème d’approvisionnement en eau potable. L’eau c’est la vie », a reconnu le maire adjoint de la ville de Kikwit, Jean Claude Mungala.

Et de conscientiser la population à bien préserver ces ouvrages, promettant ainsi la sanction sévère à tout acte de vandalisme.

Au Kwango, 10 forages d’eau financés entièrement par le FPI sont désormais installés dans les sites ci-après : Procure, Hôpital général de référence de Kenge, Cité de Kenge, site Assemblée provinciale, Camp sas, Évêché, Mangangu, Pehekeye et Petit séminaire de Katende.

En finançant tous ces ouvrages, le FPI affirme avoir exécuté le programme d’urgence de 100 jours du chef de l’Etat. Avec la remise définitive des ouvrages aux populations des provinces du Kwango et du Kwilu, le Fonds de promotion de l’industrie a contribué tant soit peu à l’amélioration de leurs conditions de vie.

« Il est capital de construire plusieurs forages dans d’autres provinces du pays. Ces forages sont tous opérationnels et contribuent efficacement à l’amélioration de la desserte en eau potable au pays. L’eau c’est la vie », a insisté le maire adjoint de la ville de Kikwit qui appelle la population à faire bon usage et préserver ces ouvrages, promettant ainsi la sanction sévère à tout acte de vandalisme.

Julien MAO/ZoomEco

Posted on

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *