Début du processus de mise à la retraite des enseignants en RDC, une première depuis plusieurs décennies.

Début ce lundi 2 août, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, du processus de mise en retraite des enseignants en âge avancés. Tony Mwaba, Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) a personnellement donné le go de cette opération.

La cérémonie a eu lieu à l’Institut Mokengeli, dans la commune de Lemba, en présence de plusieurs personnalités, dont la Vice ministre de l’EPST, Aminata Namasia.

Le ministre a reconnu que la non mise en retraite des enseignants constitue l’un des facteurs majeurs, qui a concouru à la baisse « drastique » du niveau de la qualité de l’enseignement en RDC. Le Professeur Tony a indiqué que cette initiative est l’aboutissement d’un processus longuement réfléchi, lequel a connu la participation de tous les partenaires.

386 enseignants du primaire de la ville de Kinshasa sont mis en retraite, un processus qui devra continuer dans les prochains jours dans d’autres provinces.

Selon le syndicat des enseignants du congo (SYECO), chaque retraité va percevoir une somme de 5 000 000 CDF, soit 2 500 USD, équivalant à 13 de mois de leur salaire mensuel au grade transposé comme allocation de fin de carrière assortie d’une garantie de soins de santé et d’une rente de survie mensuel.

Posted on

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *