Des forces spéciales américaines engagées dans la traque des ADF.

 Le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, a donné lundi 16 août à Kinshasa des éclaircissements au sujet de l’arrivée des experts militaires américains en RDC. Selon lui, ces derniers sont venus renforcer la capacité des Forces armées de la RDC dans la lutte contre le terrorisme dans l’Est du pays. Leur cette présence rentre dans le cadre du partenariat qui existe entre les deux pays.  

 Le ministre de la Communication s’est ainsi exprimé au cours d’une conférence de presse qu’il a animée lundi 16 août conjointement avec son collègue des Droits humains : 

« Ici, il faut considérer que c’est une coopération qui a pris forme. Et d’ailleurs, nous devons nous réjouir de voir les Américains se mobiliser à ce niveau-là, en dehors des amis Kenyans qui viennent dans le cadre la FIB avec la MONUSCO ». 

Le président Félix Tshisekedi a autorisé le déploiement des experts anti-terroristes américains dans l’est de la République démocratique du Congo, selon un communiqué de la présidence congolaise, cité par AFP. 

Ces forces spéciales américaines ont pour mission d' »apporter un appui aux Forces armées de la RDC (FARDC) dans la lutte contre le terrorisme et aux gardiens des parcs nationaux des Virunga et de Garamba devenus le sanctuaire des forces terroristes ». 

Cette mission, qui doit durer « plusieurs semaines », consiste spécialement pour les unités spéciales américaines à « lutter contre les ADF, une branche de Daech, dans le cadre de la coalition mondiale pour vaincre ce groupe terroriste », indique la présidence congolaise. 

Il s’agit de la mise en application du partenariat privilégié pour la paix signé par la RDC et les États-Unis en 2019, a rappelé l’ambassadeur américain à Kinshasa, Mike Hammer, qui avait conduit la délégation militaire auprès du président Tshisekedi. 

Radio Okapi

Posted on

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *