Mbujimayi: Bonne évolution du programme présidentiel de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales (Emission).

La reconstruction du Kasaï oriental est une réalité qui se matérialise de plus en plus à travers plusieurs projets initiés par le Président Tshisekedi. L’objectif visé à travers ces constructions, est d’accélérer le développement de cette partie du pays longtemps abandonnée au nom d’une injustice installée par les pouvoirs précédents. Quatre mois après le lancement des travaux du programme de lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités, le constant est très satisfaisant. Initialement prévus pour 8 mois, ces travaux pourront se terminer bien avant.

1. Complexe scolaire Kalenda Mudishi

Le site du Complexe scolaire Kalenda Mudishi, qui était constitué de 29 salles de classe non conformes sur le plan de la dimension, avec juste quatre bureaux pour l’administration, sans blocs sanitaires, sans ateliers ni laboratoires, sans bibliothèque ni cantine; bref l’école était dans un état très délabré. La situation actuelle de modification prévoit 46 salles de classe au lieu de 29, l’aménagement de bureaux en nombre suffisant pour chaque direction, la construction des blocs sanitaires, la construction des ateliers pour les différentes options organisées, une bibliothèque, une cantine, la fourniture des équipements. Etant donné que l’espace n’était pas vaste, le complexe sera rénové en construisant le bâtiment en hauteur, y compris les forages d’eau et et l’électricité.

Consultez aussi  Kabeya Kamwanga : Les travaux de modernisation de la voirie inspectés par le DG de l'OVD.

2. Complexe Scolaire du 4 janvier

Autre infrastructure scolaire en réhabilitation et modernisation, c’est le Complexe Scolaire du 4 janvier. Cette école comptait seulement 12 salles de classe, un seul bâtiment administratif, avec quatre bureaux des directions, un bloc sanitaire en dégradation, aucune bibliothèque ni salle de professeurs, pas de mur de clôture. L’actuelle configuration prévoit 25 salles de classe, l’aménagement de bureau en nombre suffisant, la construction de blocs sanitaires, des ateliers, d’une bibliothèque, d’une cantine et du mur de clôture, la fourniture en eau et en électricité.

3. Hôpital général de référence de la Muya

En dehors des infrastructures scolaires, nous avons les infrastructures médicales qui consistent en la réhabilitation et la modernisation des infrastructures médicales.

L’hôpital général de référence de la Muya ne répondait pas aux normes d’un hôpital de référence ni par l’espace, ni par la configuration; son bâtiment abrité autrefois dans une maison d’un enseignant, n’avait en rien à voir avec un hôpital général de référence; il n y avait de bloc sanitaire, pas d’incinérateur, pas de morgue ni la fosse à placenta, avec juste 40 lits. La nouvelle configuration prévoit la démolition des anciens bâtiments existants et la construction d’un hôpital général de référence suivant les normes requises, avec tous les services, mur de clôture, guérite, aménagement extérieur et interne, la construction de blocs sanitaires, l’alimentation en eau et en électricité, la construction de l’incinérateur et la fosse à placenta, la fourniture de 200 lits contrairement à 40 d’hier. En dehors de ses 200 lits, l’hôpital sera équipé de tous les équipements liés à un hôpital général de référence.

4. Hôpital général de référence Kansele

L’hôpital général de Kansele, est un autre qui ne répondait pas aux critères d’un hôpital général de référence. Sur le plan fonctionnel, les services étaient très mal organisés faute d’ espace. Pas de blocs sanitaires viables, pas d’incinérateur ni fosse à placenta. Ici également est prévue la démolition de l’ancien bâtiment pour agrandissement des infrastructures. L’option prise ici est une construction à hauteur, réorganisation des espaces et services, changement des toitures, du mur de clôture et guérite, aménagements internes, la construction de blocs sanitaires, la morgue, l’alimentation en eau et électricité et la fourniture des équipements.

Consultez aussi  Programme ya 100 jours à kinshasa, volets éducation et routes (vidéo)

5. Banque du sang

En dehors de la construction des hôpitaux, il y a également la construction d’une banque du sang. Cet ouvrage est une nouvelle construction d’un bâtiment, de rez-de-chaussée +1, y compris l’incinérateur et aménagements extérieurs, fournitures de tous les équipements, l’alimentation en eau et électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.